Sélectionner une page

TOGO : Les chefs traditionnels plaident pour un retour au calme.

TOGO : Les chefs traditionnels plaident pour un retour au calme.

L’escalade de tensions au Togo suscite de nombreuses inquiétudes. Garants du vivre ensemble au sein de leurs communautés, les chefs traditionnels africains sont montés au créneau.

La médiation des chefs traditionnels

Pour œuvrer en faveur d’un apaisement du climat social au Togo, les chefs traditionnels africains s’impliquent dans la médiation entre le pouvoir en place dirigé par le contesté Faure Gnassingbé  et l’opposition conduite par Jean-Pierre Fabre.

Togbe Afede XIV, Président du conseil national des chefs traditionnels au Ghana, a exhorté les dirigeants des pays de l’Afrique de l’Ouest à tout mettre en œuvre pour réinstaurer la paix au Togo. « J’espère que les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest travailleront assidûment pour faire en sorte que le changement vienne au Togo afin que le pays expérimente une ère démocratique … ».

Les solutions proposées par des anciens dirigeants

Sans se faire prier, Olusegun Obasanjo et Jerry Rawlings respectivement anciens dirigeants du Nigéria et du Ghana, s’étaient déjà prononcés sur le cas du Togo.

Le premier a préconisé une limitation de mandat présidentiel comme solution de sortie de crise. « Je crois qu’il (M. Gnassingbé) devrait mettre en place une nouvelle constitution qui contiendrait une limite du nombre de mandats durant lesquels quelqu’un peut être président, et qu’il devrait la respecter ».

Quant au second, il invite le gouvernement à prendre en considération les revendications du peuple afin d’éviter l’enlisement de la crise. « Les menaces récentes de la guerre civile ne sont pas surprenantes. Cependant, la posture intimidante de ces commentaires montre clairement la pertinence de la nécessité d’éviter une escalade au-delà de ce point. Nous devons respecter leur processus visant à faire entendre leur cause surtout parce qu’il se caractérise par la non-violence »

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *