Sélectionner une page

Sale temps pour les forces de défense et de sécurité

Sale temps pour les forces de défense et de sécurité

Selon les chiffres rendus publics par le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense et le Ministre de la Communication du Cameroun, les forces de défense et de sécurité engagées dans les théâtres des opérations à l’Extrême-Nord et au Sud-ouest, ont enregistré sur la période allant du 09 au 15 Juin, une perte de 20 de ces membres et 14 blessés.

La série noire débute dans la nuit du Dimanche 09 Juin au lundi 10 Juin. Les adeptes de Boko Haram “lourdement armé” attaquent la localité de Darak, département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord. Les forces de défense sont rapidement envoyé en intervention. Il s’en suivent de violents affrontements qui dureront plusieurs heures. Bilan : 16 militaires tués et 8 blessés; contre 64 membres neutralisés côté Boko Haram, 08 capturés et “plusieurs blessés”.

La série se poursuit le 15 Juin, par un attentat à engin explosif dont a été victime “un véhicule appartenant à la Police Nationale” à “9km de l’arrondissement d’Eyumojock, dans le département de la Manyu, région du Sud-ouest” comme l’indique le communiqué du Ministre de la communication. L’attentat aura causé la mort de “quatre fonctionnaires du Corps de la Sécurité Publique et six blessés” précise le communiqué.

Le Chef de l’Etat, chef des armées, SEM Paul Biya, a dans son décret signé le 17 Juin, déclaré la Journée du vendredi 21 Juin: Journée de Deuil National en mémoire de ces braves défenseurs de la patrie tombés dans la localité de Darak.

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité