Au cours de la cérémonie, es vivants montrent leur amour et leur respect pour leurs ancêtres

C’est en fait, un hymne aux ancêtres, qui, une fois honorés pourront apportés des bénédictions aux familles organisatrices. Ce rite dans son déroulement d’une ethnie à une autre. En général les réjouissances sont fastueuses, et regroupent facilement 2000 invités.

Inhumation du corps

Au troisième et dernier jour de fête, on sort la dépouille du tombeau et on danse avec, c’est l’apothéose. On honore ses morts et renouvelle leurs linceuls, pour montrer l’amour et le respect des ancêtres. La viande de Zébu est abondante. Le retournement des morts fait partie du système de valeurs. Le tombeau est ouvert, les dépouilles sont brandies, on danse, on rit, en s’enlace, on demande des bénédictions pour ses descendants.

Le mort honoré

 

Compte tenu du coût onéreux de la cérémonie, certaines familles économisent parfois 10 ou 20 ans pour financer le rite considéré comme un devoir.

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici