Sélectionner une page

Les jumeaux, principales victimes de la mortalité infantile en Afrique.

Les jumeaux, principales victimes de la mortalité infantile en Afrique.

Une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet montre que la mortalité infantile touche plus les jumeaux comparativement aux autres enfants.  

D’après les chiffres, plus d’un enfant issu de naissance gémellaire sur cinq décède avant l’âge de cinq ans en Afrique subsaharienne. Le pourcentage de mortalité infantile chez les jumeaux dans cette partie du monde s’élève à 21,3%. L’étude souligne que ce pourcentage est trois fois plus élevé que celui des enfants qui ne sont pas jumeaux.

Rapport de l’évolution de la mortalité infantile en Afrique

Cette étudie révèle qu’en vingt ans, la mortalité infantile chez les jumeaux a régressé d’un tiers ; pourtant sa diminution est de moitié chez les autres enfants. Les auteurs de cette étude ont analysé les statistiques de 30 pays d’Afrique subsaharienne portant sur 1,7 million de naissances, soit  près de 57.000 jumeaux durant la période 1995 et 2014.

Principales causes de la mortalité infantile chez les jumeaux

Les scientifiques évoquent comme principales raisons de cette mortalité infantile chez les jumeaux : les risques élevés de naissances prématurées en cas de grossesse gémellaire, le faible poids des bébés et les complications à l’accouchement.

Recommandations

Co-auteur de cette étude, Christiaan Monden, professeur à Oxford (Royaume-Uni) prescrit en vue de réduire cette mortalité, un diagnostic précoce des grossesses gémellaires et l’accouchement des femmes enceintes dans des hôpitaux.

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *