Cyber-attaque mondiale : Les 7 pays africains mieux protégés que l’Espagne et le Portugal

Plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs ont été pris en otage le 27 juin dans une attaque d’envergure mondiale, notamment dans les pays occidentaux. Si certains pays africains ont été touchés, d’autres seraient mieux protégés, d’après l’Union internationale des Télécoms (UIT).

Le virus informatique  NotPetya a été inoculé dans le système informatique le 27 juin, faisant des centaines de milliers de victimes notamment au sein des grandes entreprises. Désormais, la menace est réelle et peut toucher tout le monde, sans exception.

Il s’agit là de la 2e attaque d’une telle ampleur en deux mois. Les premiers dysfonctionnements sont apparus en Ukraine, touchant banques, entreprises, compagnies d’Etat et le réseau informatique du gouvernement. Des entreprises européennes et françaises ont été également touchées. C’est le virus Wannacry qui a d’abord touché, le 12 mai, plusieurs dizaines de sociétés dans une centaine de pays.

Aucun lien officiel n’a été établi entre les différentes attaques, apparemment simultanées. Mais des informations rapportées par plusieurs entreprises faisaient état d’un virus qui chiffre les données du disque dur des ordinateurs et fait apparaître une demande de rançon de 300 dollars pour débloquer l’accès à ces données. Par mesure de sécurité et pour protéger nos données, on a isolé nos systèmes informatiques.

Par mesure de sécurité et pour protéger les données, certaines sociétés ont isolé leurs systèmes informatiques.

Le dernier rapport de l’UIT, qui date de la semaine dernière sur la cyber sécurité dans le monde indiquait que certains pays africains étaient parfois  mieux protégés mieux que certains pays occidentaux, comme l’Espagne (54e) le Portugal (56e). Sur le top 50 des pays les mieux protégés, 7 pays africains.

Les 7 pays africains dans le Top 50

1er : Île Maurice (6e mondial)

2e : Egypte (14e mondial)

3e : Rwanda (36e mondial)

4e : Tunisie (40e mondial)

5e : Nigeria (4e mondial)

6e : Marco (49e mondial)

7e : Ouganda (50e mondial)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *