Un cas confirmé de polio a été recensé au Cameroun, dans la région de l’Extrême-Nord, a annoncé le ministère de la Santé publique, qui a décrété l’apparition de cette épidémie quatre ans après la disparition du virus.

Le ministère, dans son communiqué publié mercredi 29 mai, parle « de la survenue d’une nouvelle épidémie de poliomyélite suite à la confirmation d’un cas de poliovirus de type 2 détecté dans des prélèvements effectués dans l’environnement à Mada ». Située dans la région de l’Extrême-Nord, Mada est une zone frontalière avec le Tchad et le Nigeria.

La découverte de ce cas constitue, selon le gouvernement, « une urgence de santé publique ». Les autorités ont annoncé avoir pris « les mesures qui s’imposent », dont « l’organisation de campagne de vaccination de riposte ». Objectif : « stopper dans les 90 jours la transmission du virus au sein de la population sur toute l’étendue du territoire national ».

Refus de la vaccination

La poliomyélite, qui peut être prévenue par un vaccin, est une maladie infectieuse causée par un virus envahissant le système nerveux pouvant engendrer des paralysies irréversibles en quelques heures. Elle touche surtout les enfants en bas âge.

Le Cameroun a été déclaré exempt de poliomyélite en 2015, selon le ministère. « On a été un peu surpris dès lors que nous étions très près d’atteindre nos objectifs dans la lutte contre la poliomyélite », a indiqué jeudi une source au ministère. « Le problème est qu’il s’agit d’une zone où l’on enregistre des mouvements transfrontaliers importants de populations, et quelques fois, de refus de vaccin ».

Source: Jeuneafrique.com

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici