Sélectionner une page

Cameroun : Du mauvais vent souffle dans les prisons

Cameroun : Du mauvais vent souffle dans les prisons

L’actualité sur les prisons continue d’inonder l’espace public au Cameroun. Alors que les mutineries de Yaoundé et de Buéa font toujours l’objet de débat, le mauvais vent partir de la région du  centre pour celle du sud-ouest, a posé ses valises dans l’Adamaoua plus précisément à la prison secondaire de Meiganga.

Cette maison d’arrêt vient de connaître l’évasion de 22 de ses pensionnaires. D’après les informations parvenues à notre rédaction, les évadés auraient profité des longs délestages qui ont plongé cet univers carcéral dans le noir, pour mettre en œuvre leur projet d’évasion. Les fortes pluies qui se sont abattues dans la ville auraient aussi favorisé cette opération.  

Dans la nuit du mercredi à jeudi dernier, les pensionnaires actuellement  fugitifs, ont creusé une grande ouverture sur le mur arrière de la prison, point à partir duquel, ils ont réussi à s’échapper. Informées de la situation, les forces de sécurité ont rapidement engagées des recherches qui ont conduit pour le moment à l’interpellation de l’un des évadés. Pour le moment, les vingt-un autres sont encore dans la nature bien que des actions fortes soient menées sur le terrain pour leur mettre la main dessus.

Ce fait nouveau qui intervient deux semaines seulement après les événements de Kondengui et de Buéa, accentue le débat sur la sécurisation de nos univers carcéraux et l’amélioration des conditions de détention des pensionnaires qui y sont écroués parfois sans jugement.

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *