« Autonomisation des filles : avant, pendant et après la crise »

Tel a été le thème choisi pour la célébration de la sixième édition de la Journée Internationale de la fille qui a eu lieu hier le 11 Octobre.

Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Elle promeut également l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux.

D’après les conclusions des études menées sur l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux, des efforts considérables ont été faits au cours des 15 dernières années en la matière. Des progrès significatifs ont été enregistrés dans l’amélioration de la vie des filles durant la petite enfance. Les filles de la première décennie ont plus accès à l’éducation de base, aux vaccins. Elles souffrent moins des problèmes de santé et de nutrition comparativement à celles des générations précédentes.

Cependant, beaucoup reste encore à faire pour les filles qui entrent dans la deuxième décennie de leur vie. Les investissements ont été insuffisants pour relever les défis auxquels elles sont confrontées quand elles entrent dans la deuxième décennie de leur vie. Cela comprend l’obtention d’un enseignement secondaire supérieur de qualité, échapper au mariage des enfants, recevoir des informations et des services liés à la puberté et à la santé reproductive, se protéger contre les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que de la violence basée sur le sexe.

Le thème de cette édition  marque le point de départ d’un effort porté à l’échelle mondiale pour attirer l’attention et répondre aux défis que rencontrent les filles avant, pendant et après une crise.

Cette célébration qui a une portée internationale reste peu connue au Cameroun. Les filles que nous avons interviewées, ignorent pour la plupart l’existence de cette journée.  Il incombe par conséquent à tous les acteurs du développement social et de défense des droits des femmes, de s’impliquer à cet effet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *