Sélectionner une page

Arrêt des poursuites contre 333 personnes détenues dans le cadre de la crise anglophone

Arrêt des poursuites contre 333 personnes détenues dans le cadre de la crise anglophone

Alors que l’on se situe à la veille de la fin du Grand Dialogue National débuté ce 30 Septembre, le Chef de l’Etat vient de prendre une décision qui pourrait participer à l’apaisement du climat social et sécuritaire qui prévaut depuis 2016 dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

En effet, le Chef de l’Etat a ordonné ce jour l’arrêt des poursuites “pendantes devant les tribunaux militaires” contre 333 personnes “arrêtées et détenues pour des délits commis dans le cadre de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest”, nous renseigne un communiqué signé du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

D’après le S.G de la Présidence, cette décision prise par le Président de la République, procède de sa “volonté constante de permettre à ceux de nos jeunes compatriotes” des régions suscitées, ” désireux de renoncer à la violence et de revenir dans le droit chemin, de pouvoir de nouveau participer à la grande oeuvre de construction nationale”.

A travers un tweet, l’ancien bâtonnier Akere Muna qui a claqué la porte au Grand Dialogue National, a salué cette décision du Chef de l’Etat. ” Je salue ce geste qui contribuera à la guérison de notre nation” tweetait il.

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *