Sélectionner une page

Après Gouache, Tougang

Après Gouache, Tougang

En l’espace d’une semaine, la ville de Bafoussam, cité capitale de la région de l’Ouest a été le théâtre de deux éboulements de terrain.

La première et la plus médiatisée s’est déroulée à Gouache ce 28 octobre à Gouache plus précisément au bloc VI dans le troisième arrondissement. La seconde interviendra quelques jours plus tard soit ce 03 Novembre au quartier Tougang-ville situé dans l’arrondissement de Bafoussam IIeme. Mais pour celle-ci aucune perte en vies humaines n’a été déplorée juste des dégâts matériels.

D’après les riverains du quartier, cinq maisons ont été ensevelies par la chute d’un pan de colline. Parmi ces maisons, deux étaient occupées. Sur le site, on fait le constat d’une centaine d’habitations dont deux écoles qui courent le risque d’une affaissement de terrain. Malgré ce risque qui plane, les maisons continuent d’être occupées.

D’après les informations révélées par les confrères d’actucameroun , des secousses de faible amplitude se font ressentis dans cette zone depuis plusieurs années. Il y a quelques mois, cette amplitude a accru en intensité et le risque se fait de plus en plus présent. Malheureusement cela ne semble pas de nature à décourager les habitants de cette zone où des maisons sont même construites à niveau.

D’après le maire de la commune de Bafoussam II, cette zone a été déclaré “zone à risque” depuis 2016. Les centaines d’occupants de cette zone ont été appelé à déguerpir mais ils réclament des dédommagements avant de s’exécuter. Faudrait-il attendre un nouveau drame comme celui de Gouache avant de procéder au déguerpissement des habitants de Tougang?

Publicité

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *