Afrique : La technologie pour développer les capacités en lecture et en calcul

Le projet canadien ”Utiliser les technologies éducatives pour développer les compétences pédagogiques essentielles en Afrique subsaharienne” est le lauréat de l’édition 2017 du Prix d’alphabétisation Unesco.
C’est le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CSLP) de l’Université Concordia (Canada) qui a été récompensé pour son projet visant à renforcer les compétences en lecture et en écriture en Afrique subsaharienne, principalement en faveur des élèves du primaire au Kenya, grâce à une combinaison innovante d’apprentissage des technologies et de la lecture.
Le but visé est l’amélioration de l’enseignement et l’apprentissage et redressement des faibles niveaux d’alphabétisation dans le monde grâce à l’utilisation innovante des technologies. Pour cela, le Centre met au point et distribue gratuitement, à l’échelle mondiale, des outils pédagogiques accessibles au moyen de son Learning Toolkit Plus (LTK+), dans le cadre du projet ”Utiliser les technologies éducatives pour développer les compétences pédagogiques essentielles”.
Le logiciel d’apprentissage factuel et autonome aide à renforcer les capacités en lecture et en calcul ainsi que les autres compétences des élèves à travers le monde. En 2016, le projet a bénéficié à plus de 5 000 élèves, avec un taux de réussite allant jusqu’à 80 %.

La Technologie pour l’apprentissage de la lecture et le calcul en Afrique

La méthode ABRACADABRA pour l’alphabétisation précoce
Lancé en 2012, le projet est axé sur le renforcement des compétences en lecture et en écriture des élèves du primaire au Kenya. Les coordinateurs et ambassadeurs LTK+ forment et soutiennent des enseignants dans la ville de Mombasa, Nairobi et Kwale. Tous les outils sont bilingues, français et anglais et englobent l’enseignement précoce de la lecture et de l’écriture grâce à ABRACADABRA et à une bibliothèque numérique appelée READS.
”Les élèves avec qui nous travaillons adorent ABRACADABRA et les enseignants nous disent que la fréquentation explose lorsque les enfants savent qu’il y aura une leçon ABRACADABRA ce jour-là. Mais surtout, les enfants qui utilisent ABRACADABRA apprennent mieux et plus tôt à lire et à écrire. C’est un moyen de sortir de la pauvreté. C’est un moyen d’éclairer l’avenir”, a déclaré Philip C. Ambrami, directeur du Centre d’études sur l’apprentissage et la performance à l’Université Concordia.
Il est prévu d’étendre le projet à d’autres pays d’Afrique occidentale et subsaharienne dans un futur proche.”Ce prestigieux prix international de l’Unesco améliorera notre visibilité et notre crédibilité et nous ouvrira des portes dans d’autres territoires et pays du monde entier pour que nous continuions à mettre en œuvre notre projet”, a ajouté Philippe C. Ambrami.
Les Prix internationaux d’alphabétisation de l’Unesco 2017 seront décernés à des lauréats de l’Afrique du Sud, du Canada, de la Colombie, de la Jordanie et du Pakistan à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation qui sera célébrée le 8 septembre, avec pour thème “l’alphabétisation dans un monde numérique”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *